JoiAmour

Cultiver la joie et l'amour en soi

« Méditation pieds nus » par Susun Weed

2 Commentaires

barefootboy.jpg By anitapeppers – MorgueFile

Traduction de l’article « Wise Woman Way : Barefoot Meditation » de Susun Weed pour le site Aspire Mag.

« Hiver ou été, dedans ou dehors, dans la forêt ou le désert, sur une montagne ou une rue, je préfère que mes pieds soient nus. J’ai des chaussures, pas beaucoup, que je porte quand je dois (avions, restaurants, quand je conduis, à la gym), mais la plupart du temps mes pieds sont nus. (Mes orteils gigotent alors que j’écris cela.) Qu’est ce que c’est que cette histoire d’amour avec les pieds nus ? Pourquoi j’exposerais mes orteils et plantes à des terrains mouillés, gluants, tranchant, visqueux, boueux, épineux, piquants et potentiellement dangereux ? Parce que avoir les pieds nus aiguise mes sens, agrandi ma conscience, me donne une plus grande connexion à la nature, me donne de l’énergie, me garde en contact avec ma santé (grâce à la réflexologie), et me rappelle que chaque pas est une bénédiction.

Être pieds nus aiguise mes sens. J’écoute plus finement, je fais plus attention aux odeurs, j’utilise même mes yeux différemment quand je suis pieds nus. Je suis beaucoup plus présente, plus consciente de chaque détail. Quand je marche pieds nus, je vais plus lentement, j’observe mon environnement en détail. Au lieu d’être perdue dans ma tête, je suis connectée à ce qu’il y a sous mes pieds. Au lieu de poser mes talons sans faire attention sur le sol, j’envoie mes orteils en premier en reconnaissance. Une fois qu’ils donnent le signal que tout est ok, le reste de mon pied est en sécurité pour se poser en douceur sur la terre.

Être pieds nus étend ma conscience et renforce mon expérience d’être en vie. Cela nourrit les aspects réfléchis et appréciant de ma personnalité. Cela fait que je bouge plus gracieusement à travers la vie.

Être pieds nus me donne une plus grande connexion à la nature, physiquement, parce que je l’expérimente avec mes pieds nus, et métaphysiquement, parce que je suis connectée au circuit électrique de la planète. Le caoutchouc (les semelles de la plupart des chaussures) m’isole et m’empêche de profiter de l’énergie de la terre.

Sans chaussures, je deviens une part des flux magnétiques et électriques autour de cette planète. Je vibre au même rythme que les autres êtres qui marchent pieds nus. Grand-mère Twylah (Grand-mère du clan des Loups de la nation Seneca) nous exhorté : « Laissez votre cœur battre à l’unisson avec le cœur de la Mère Terre. »

Être pieds nus me donne de l’énergie, directement et intimement, avec l’Energie de la Terre. Mes pieds nus me connectent au flux sans fin d’énergie aimante et guérisseuse qui émane de la terre. Avec chaque pas pieds nus, je peux la sentir picoter le long de mes jambes. Je la respire dans mon ventre et nourris mon pouvoir personnel. Je la respire dans mon cœur pour l’aider à rester en rythme. Je la respire dans mes articulations et la laisse mettre « un ressort dans mes pas ».

Vous pouvez expérimenter cela simplement en enlevant vos chaussures et en mettant vos pieds nus sur le sol. Pas la peine de marcher si c’est un challenge. Même cinq minutes par jour en étant assis en silence avec vos pieds nus sur la terre peuvent avoir des répercussions incroyables sur votre santé, votre sens de satisfaction, et sentiment de joie.

Être pieds nus me garde en contact avec ma santé. Quand je vais bien, mes pieds se plient dans toutes les directions et se conforment à un terrain inégal sans douleur ou inconfort. Quand je suis malade, marcher pieds nus me fait mal. Les réflexologistes disent qu’il y a un point réflexe sous le pied qui correspond à chacun des organes et systèmes du corps. Quand cela me fait mal de marcher sur du gravier, je relie la douleur que je sens à la partie du corps qui correspond, et ensuite je fais ce qu’il faut pour nourrir cet organe. (Les tableaux de réflexologie sont faciles à trouver)

Une de mes premières enseignantes (Margo Geiger), entrait dans une pièce, choisissait une « victime », se laissait tomber sur le sol à leur côté, enlevait chaussure et chaussette, provoquait un cri perçant alors qu’elle massait leurs points réflexes, et finissait par leur dire quels étaient leurs problèmes de santé, le tout en une minute ! Marcher pieds nus est comme recevoir un traitement de réflexologie plusieurs fois par jour. Peut être que cela m’aide à rester en bonne santé aussi.

Être pieds nus me rappelle que chaque pas est une bénédiction. Je suis bénie d’être en vie dans ces moments les plus intéressants. Chaque pas pieds nus est une bénédiction. Je m’autorise à être bénie et à bénir chaque chose que mon pied touche. Chaque pas est une bénédiction. Je suis remplie de gratitude d’avoir un corps. Chaque pas est une bénédiction généreuse. Chaque pas est une méditation pieds nus. Chaque pas est une bénédiction. Sous mes pieds, les plantes. Chaque pas est une bénédiction verte. »

Publicités

Auteur : Marie "Wolf" Bernat

Semi-nomade qui aime raconter des histoires et explorer la vie, sur le spectre autistique. Semi-nomadic who loves telling stories and exploring life, on the autism spectrum.

2 réflexions sur “« Méditation pieds nus » par Susun Weed

  1. Merci pour cette article, mon instinct me dit de rester pieds nus, au starde municipal, de nuit, j’expérimente la course pieds nus, c’est le pied !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s